The Virtuous Queen of Han Episode 1

The Virtuous Queen of Han Episode 1

Me voilà reparti pour un drama historique chinois ! Celui-ci me met l’eau à la bouche depuis que j’ai lu l’article de My Drama Tea sur les dramas historiques à venir.

Je ne sais jamais trop à quoi m’attendre, j’ai eu mon lot d’effets spéciaux déplorables, de costumes cheap ou de jeu minable. Cette fois les affiches comme les trailers sont beaux, et prometteurs. De plus c’est l’histoire de l’ascension d’une femme, et, même si c’est un thème très à la mode, je ne peux que regarder ça positivement. Donc tous les espoirs sont permis !

C’est parti !

Episode 1 :

Capture d’écran 2015-01-04 à 17.10.17 Capture d’écran 2015-01-04 à 17.10.19

L’épisode commence de façon classique par la montée de l’empereur Wu, de son vrai nom Liu Che, sur le trône. On aperçoit ensuite une femme dans la salle du trône, la princesse Pingyang, sans doute proche de l’empereur. L’héroïne, Wei Zi Fu arrive dans un palanquin, c’est le jour de son couronnement comme Impératrice. Cette consécration la plonge visiblement dans les souvenirs de son origine, son enfance pauvre et ses nombreux frères et soeurs, mais aussi leur moment de bonheur, leur chanson.

Capture d’écran 2015-01-04 à 17.11.59 Capture d’écran 2015-01-04 à 17.12.24

Les flashbacks coupent le présent et nous présentent les liens de l’héroïne avec deux personnages : son petit frère, Wei Qing, et son meilleur ami, Duan Hong.

Capture d’écran 2015-01-04 à 17.08.28 Capture d’écran 2015-01-04 à 17.15.56

L’héroïne accepte le sceau de l’Impératrice et la princesse Pingyang n’en a pas l’air particulièrement heureuse.

Capture d’écran 2015-01-04 à 17.24.25 Capture d’écran 2015-01-04 à 17.24.44

Et nous voilà repartis au début, lorsqu’elle est enfant. Sa famille part et elle doit se séparer de Duan Hong, son meilleur ami, il lui offre un peigne, et lui promet de respecter sa promesse. Elle lui dit qu’elle ne l’oubliera jamais. Ils traversent une ville et le beau-père de Zi Fu veut se faire dire la bonne-aventure. Zi Fu offense le diseur de bonne-aventure et il convainc le beau-père de l’abandonner. Le fils du beau-père est Wei Qing, et il semble adorer sa soeur. Sa mère ne veut pas la laisser mais elle y est forcée sous peine de devoir également laisser tous les enfants qui ne sont pas de son mari actuel.

Capture d’écran 2015-01-04 à 17.27.35 Capture d’écran 2015-01-04 à 17.32.10

Zi Fu n’a plus que le pain que sa mère lui a laissé, mais malgré sa faim elle le donne à un homme malade qui pour la remercier lui enseigne : « Ne te bats pas, ne te fais pas remarquer, ne montre rien ». Cela s’ajoute à la leçon que sa mère lui a appris et qu’elle a mis en chanson : « Sois heureuse que tu sois riche ou pauvre, sois heureuse que la vie soit dure ou douce, prends la vie comme elle est et sois-en contente, lutte pour ta famille, reste forte mais gentille ». Sa mère et sa fratrie reviennent la chercher.

Capture d’écran 2015-01-04 à 17.42.43 Capture d’écran 2015-01-04 à 17.44.18

Nous suivons Wei Qing, qui a grandis. C’est un garçon d’écurie qui chasse à la place d’un marquis. Ce dernier est parti en excursion avec l’Empereur. Ce dernier rentre de la chasse et accompagne sa grand-mère la grande impératrice douairière Dou jusqu’au trône, accompagné de la princesse Guantao.

Capture d’écran 2015-01-04 à 17.53.48Capture d’écran 2015-01-04 à 17.48.08

Elle n’a rien de doux et présente la tête d’un conseiller de l’Empereur à tout le monde. Elle accuse les ministres de la cours de détourner l’Empereur d’elle (en gros elle veut tirer les ficelles et qu’il ne soit qu’un pantin). Elle fait exécuter les autres conseillers proches de l’Empereur et place ses hommes à la place. Il n’a clairement aucun pouvoir, il en souffre visiblement. Un de ses conseiller Han Yan, vient lui apporter la nouvelle de la mort de ses conseillers. Compte tenu de ses paroles et de ses expressions c’est un espion, en tout cas il n’est pas loyal à l’Empereur.

Commentaire :

Passionnant ! On ne s’attarde pas des heures (des jours!) sur la période enfance, on rentre dans le vif du sujet. les conflits politiques sont décrits de manière simple et claire, et la réalisation est très belle, très colorée. Pour l’instant c’est plein de bons sentiments du coté de l’héroïne et sa famille, j’ai hâte de voir la suite et surtout notre héroïne maintenant qu’elle a grandis !

Je dois quand même dire que l’enfant qui a le rôle de l’héroïne jouait bien. Cela m’impressionne suffisamment pour que j’en parle, je me souviendrai toujours de l’horrible jeu de l’enfant qu’on aperçoit dans les premiers épisodes de Terracotta War Situation (l’élève de l’héroïne).

Allez je continue !

Publicités

2 commentaires

  1. J’hésitais justement à commencer TVQH ! Les décors ont l’air beaux. Puisque tu dis que c’est passionnant, je vais essayer. 🙂
    Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s